Bénévole

Rencontre avec les bénévoles de Lourdes

« Accueillir, servir, aimer »

Les bénévoles du Sanctuaire de Lourdes jouent un rôle indispensable en accueillant et en facilitant le séjour de millions de pèlerins et touristes. 
Ces volontaires venus du monde entier incarnent l’esprit de Lourdes par leur dévouement et leur générosité. Leur service se résume en trois mots : « accueillir, servir, aimer ».

Des bénévoles d’horizons différents, de tous âges, viennent pour une semaine minimum. Parmi eux, une centaine intervient très régulièrement tout au long de l’année et vit localement près de Lourdes.

L’équipe se compose d’une vingtaine de bénévoles au quotidien, nombre qui double pendant l’été. En effet, les mois d’avril, mai et août, ainsi que les fêtes religieuses connaissent une affluence particulièrement importante au Sanctuaire. C’est à ces moments-là que la présence des bénévoles est fondamentale.

Les deux Muriels et Thomas composent l’équipe du Centre International du Bénévolat. Avec bienveillance, ils veillent à créer le lien entre les bénévoles.

Bénévoles
Les deux Muriels et Thomas devant le Centre International du Bénévolat

Un engagement diversifié

Les missions des bénévoles sont diverses et essentielles au sein du Sanctuaire. Quelques exemples de missions :
  • L’accueil et l’information des pèlerins aux entrées du Sanctuaire : premier contact avec les visiteurs, les bénévoles les guident, les orientent et répondent à leurs questions.
Bénévoles informés
Nadine et Piedad informent une famille
  • Faciliter l’accompagnement des pèlerins dans différents lieux du Sanctuaire : accueil aux chapelles de lumière, orientation et gestion de l’attente à la chapelle des confessions…
Bénévole
Irene montre comment déposer une bougie auprès de la Vierge Marie
  • L’animation pastorale :  les bénévoles accompagnent les pèlerins à travers différents parcours, tels que la « découverte du Sanctuaire », les « pas de Bernadette », le chemin de croix…
Bénévole
Christian guide les pèlerins sur les « pas de Bernadette »
  • Les missions plus « techniques » : les bénévoles viennent en renfort sur certains services comme la composition de bouquets, la couture, les archives, la préparation des flambeaux…
Bénévole
Théotime installe et arrose les œillets au pied de la Vierge Couronnée pour le mois de Marie
Anne-Marie aide les pèlerins dans leur démarche pour allumer un cierge
Rose et Stefano orientent les pèlerins aux chapelles des confessions
Marie-Lorraine et Elisabeth préparent les rameaux qui seront donnés aux pèlerins à la fête des Rameaux
Robert réapprovisionne le présentoir à fioles pour que les pèlerins puissent y mettre de l’eau de Lourdes
Diapositive précédente
Diapositive suivante

Recevoir une joie immense

Les bénévoles apportent le « petit plus » aux pèlerins, qui apprécient leur présence. Ce qui commence par une simple demande d’information peut se transformer en une discussion un peu plus approfondie. « On me dit souvent : vous ne pouvez pas savoir le bien que ce moment avec vous m’a fait », témoigne Anne-Marie, bénévole depuis 18 ans.

En donnant de leur temps et de leur énergie, les bénévoles reçoivent une joie immense. Ils rencontrent des pèlerins qui viennent du monde entier.

Ils tissent aussi des liens fraternels entre eux. Le Centre International du Bénévolat est une grande famille. Tous les bénévoles se tutoient sans distinction, ce qui facilite les relations. Les moments conviviaux y sont fréquents. Ils se retrouvent de manière formelle ou informelle pour prier, pour partager un verre, un café, une discussion…

Chaque mardi, un goûter est organisé à la maison Marthe et Marie, leur lieu de vie, où on dort, on prie et on partage !

Les deux Muriels et Thomas sont présents et assurent toujours une ambiance chaleureuse.

Bénévoles
Un moment convivial au centre du bénévolat
Bénévoles goûter
Le goûter du mardi

Formation et intégration des bénévoles

Les nouveaux bénévoles bénéficient d’une formation à leur arrivée. Celle-ci se décompose en plusieurs temps : une formation technique (vidéos d’introduction et formation sur le terrain, présentation des différentes missions), ainsi qu’une formation pastorale (vie de Bernadette, catéchèse sur le message de Lourdes, participation à la messe internationale et à la messe des bénévoles).

Ils ont aussi des temps de repos, ce qui leur permet de prendre du temps pour eux et de découvrir la région.

 

Ils témoignent

Bénévole

Anne-Marie

« Depuis 18 ans, je viens ici un jour par semaine. Servir au Sanctuaire me rend heureuse, et cela me permet d’oublier mes préoccupations quotidiennes. J’apporte mon aide aux pèlerins et à ceux qui souffrent. Les échanges peuvent être intenses, il est essentiel d’être présent et à l’écoute. »

Théotime

« Je suis étudiant à Paris. Après deux semaines de randonnée dans les Pyrénées, que j’ai commencées à Hendaye, je suis arrivé ici un peu par hasard et j’ai découvert la possibilité de devenir bénévole. J’ai vraiment apprécié donner de mon temps cette semaine. »
Bénévole
Bénévole

Mario

« Je suis bénévole depuis 3 mois. Être ici était mon rêve. C’est un honneur, un plaisir de servir Marie. J’aime être au contact avec les gens et les servir. Parfois ils se confient, partagent leurs émotions et leurs douleurs. Au Sanctuaire, viennent des personnes qui souffrent intérieurement et extérieurement. Le bénévolat est unique car on est au contact du pèlerin. »

Philippe

« Je travaillais sur les paquebots de croisière. Maintenant, je ne voyage plus mais le monde vient à moi par les pèlerins du monde entier que je rencontre.
Cela fait dix ans que je suis bénévole à Lourdes et six fois que je suis parrain de personnes que j’ai connues ici. Parmi eux, un jeune de Lyon est entré dans le Sanctuaire un jour et m’a demandé ce qui se passait dans ce lieu. Après mes explications, il m’a dit qu’il avait été poussé par l’envie de prendre le train jusqu’à Lourdes et qu’il ne connaissait rien à la religion. Je l’ai emmené à la Grotte, puis il m’a posé des questions et je l’ai dirigé vers un prêtre. De retour à Lyon, il a décidé de suivre le catéchuménat et m’a demandé d’être son parrain.
Les autres personnes que j’ai parrainées viennent d’horizons divers. L’une d’elles sort de sept mois de prison ; je l’ai rencontrée lors d’une procession et lui ai proposé de nous aider à porter les flambeaux. Par la suite, je l’ai aidé à trouver un foyer.
Pour moi, la plus belle chose est d’être sur le terrain, au contact des gens. On y fait de très belles rencontres. De plus, nous avons la chance de compter sur les deux Muriels et Thomas, qui sont formidables. Ici, il y a la foi et un esprit de famille. »
Bénévole

Articles récents